Réseaux sociaux : quoi de neuf en 2011

Vignette de la vidéo Piste de sous-titres Vidéos en relations
<embed src="http://www.sfr.com/sites/all/themes/sfr/swf/player.swf" flashvars="file=http://ncdn-video.sfr.com//itw-piotet-film1/video.mp4" width="600" height="335" />

JWplayer | itw-piotet-film1

Le 25 / 03 / 11 | Posté par admin
Réseaux sociaux : quoi de neuf en 2011

Dominique PIOTET,  Président de RebellionLab, journaliste sur BFM: "On pourra oublier qu'on doit se connecter." 

"La tablette apporte à l'expérience de l'utilisateur un grand plus par rapport à d'autres appareils  comme les mobiles d'un côté ou les ordinateurs portables de l'autre. D'abord elle est ultra portable et ensuite, véritablement, elle apporte une expérience de navigation avec un écran plus large, avec des fonctionnalités plus développées qui permettent d'accéder à une expérience utilisateur qui est jouable dans le temps.
Les téléphones mobiles c'est bien cinq minutes, dix minutes, un quart d'heure si vous êtes en transport. Une tablette c'est bien une heure, c'est bien deux heures, quand vous êtes au lit, quand vous vous couchez, pour lire. C'est bien dans votre salon, pour lire le journal, naviguer sur de la vidéo, accéder à de l'information.Ça change la façon dont on peut lire des magazines. Des magazines avec en plus, de la vidéo, de l'interaction.

Donc je pense que ce qui change avec la tablette c'est l'expérience utilisateur qui est beaucoup plus riche, beaucoup plus vaste, et puis évidemment cet aspect de portabilité qui est un vrai plus. Avec un dernier aspect qui me semble fondamental qui est que la tablette, ce n'est pas simplement mon outil, mais aussi l'outil de la famille. C'est aussi quelque chose qu'on se passe, qu'on s'échange. Et quand on regarde la façon dont les gens les utilisent à la maison, on voit bien que c'est souvent dans la cuisine, dans le salon, que c'est quelque chose qu'on se passe.

Avec le développement de nos données dans les nuages, l'important n'est plus de savoir si on a un appareil pour accéder à ses données, c'est simplement d'y accéder. Et finalement, téléphones mobiles, tablettes, ordinateurs, bientôt tout cela, ça n'aura plus d'importance, ce qui aura véritablement de l'importance, c'est de pouvoir accéder. Et c'est peut-être ça qui va nous stresser dans les années à venir, parce qu'aujourd'hui on peut y accéder de tellement de façons, avec tellement d'appareils que finalement ça en devient stressant.
Ceux qui réussiront à régler ce problème, régleront une partie de la question. On pourra oublier qu'on doit se connecter, on pourra à nouveau se consacrer à nos relations sociales normales, et quand on en a besoin, le web sera là pour vous donner les réponses aux questions que vous vous posez et accéder aux informations dont vous avez besoin."