Signature d'une déclaration pour faire de l’Île-de-France la première région fibrée d’Europe

Le 08 / 04 / 13 | Posté par Marie Medeville
Signature d'une déclaration pour faire de l’Île-de-France la première région fibrée d’Europe

L'Etat, la Région Ile-de-France, France Télécom-Orange et SFR ont signé aujourd'hui, lors de la réunion de l’instance de concertation régionale et en présence des représentants des départements franciliens*, une déclaration commune aux deux opérateurs portant sur leur déploiement sur fonds propres de la fibre optique.

La complémentarité des investissements privés et publics permettra le déploiement de la fibre optique jusqu’au domicile (FttH) sur l’intégralité de la région, atteignant ainsi l'ambition de faire bénéficier de services très haut débit par fibre optique à 100 % des foyers et des entreprises à l’horizon 2020.

Ces déclarations communes, qui ont été signées par Jean-Paul Huchon, Président de la Région Île-de-France, Jean Daubigny, Préfet de la région d’Île-de-France, Préfet de Paris, Stéphane Richard, Président Directeur Général de France Télécom-Orange, et Stéphane Roussel, Président Directeur Général de SFR, sont un moyen pour les autorités publiques et les opérateurs de partager et préciser leurs engagements et d’établir les modalités de coopération visant à faciliter le déploiement du réseau FttH dans les prochaines années.

Ces documents ouvrent également la voie à la signature de conventions à l'échelle départementale. Ces conventions préciseront le périmètre des investissements des opérateurs, permettant d'optimiser l'articulation des investissements privés et publics. La première de ces conventions a d’ailleurs été signée le 28 mars entre le département du Val d'Oise et France Télécom-Orange.

Selon Jean-Paul Huchon, « cet objectif de couverture du territoire à 100% en fibre optique à l’horizon 2020 confirme la volonté partagée des acteurs franciliens, publics et privés, de renforcer la place de l’Île-de-France comme première région européenne en matière de recherche, de création numérique et d’accueil d’entreprises internationales ».

Pour Jean Daubigny, « faire de l’Ile-de-France la première région fibrée d'Europe s’inscrit dans l’objectif du gouvernement dans le cadre du Grand Paris d’améliorer les conditions de vie des Franciliens mais également de renforcer l’attractivité de la région Capitale pour en faire une métropole dynamique qui attire notamment les investisseurs étrangers ».

Stéphane Richard a déclaré : « Cette signature est l'occasion de réaffirmer la volonté d'Orange de déployer la fibre en France, en concertation avec l'Etat et les collectivités locales, y compris dans les communes les moins peuplées. Nous sommes fiers de participer à l'aménagement numérique de l'Ile-de-France en fibre, car c'est un facteur décisif d'attractivité et de compétitivité pour le développement économique et social de notre pays. »

Pour Stéphane Roussel : « SFR considère le Très Haut Débit comme un formidable enjeu pour l’avenir du pays, de ses citoyens et de ses entreprises. Notre démarche en Ile-de-France reflète parfaitement notre mission d’Opérateur numérique engagé aux côtés des territoires et des décideurs publics. Elle se concrétise pour SFR par son engagement dans le programme AMII, par la gestion de ses 25 Délégations de Services Publics comme Débitex Télécom, 1ère DSP FttH en Ile-de-France, et par la signature à venir de conventions avec  les départements franciliens. »

Grâce à cet objectif ambitieux, l’Île-de-France deviendra la première région entièrement fibrée d’Europe, ce qui représente un atout considérable pour son attractivité. La généralisation du FttH devient en effet un facteur important de différenciation entre les grandes villes européennes, à la fois pour la qualité de vie que le très haut débit procure aux habitants, et pour la compétitivité des entreprises qui s'y installent. Le déploiement de ce nouveau réseau prend ainsi tout son sens dans le cadre du futur Schéma Directeur Régional de la région Île-de-France (Île-de-France 2030) et dans la mise en œuvre du Grand Paris.

La réussite de cet objectif sera obtenue grâce à la conjugaison des efforts publics et privés. Les investissements des deux opérateurs permettront à horizon 2020 de desservir en FttH 89 % des foyers franciliens, représentant 4,7 millions de foyers :

  • dans les zones très denses, où il existe une densité de la population suffisante pour permettre une concurrence par les infrastructures, chaque opérateur déploiera son réseau de façon indépendante ;
  • au-delà des zones très denses, France Télécom-Orange déploiera son réseau dans 198 communes d'Île-de-France et SFR dans 122 communes. Ces réseaux seront ouverts aux autres fournisseurs d'accès grâce aux offres de gros de chaque opérateur.

Dans les zones qui ne seront pas équipées par des investissements privés, des réseaux FttH mutualisés (Réseaux d’Initiative Publique départementaux) seront déployés pour 862 communes par les collectivités départementales avec le soutien financier de l’État et de la Région via son Plan Fibre de 150 millions d’euros.

Carte de couverture d'Ile-de-France en fibre optique jusqu’à l’abonné (FttH)

Carte de couverture d'Ile-de-France en fibre optique jusqu’à l’abonné (FttH)

Les collectivités territoriales ont un rôle primordial à jouer : d’abord en facilitant le déploiement du FttH dans le domaine public, ensuite en aidant les opérateurs à sensibiliser les propriétaires au déploiement de la fibre dans leurs immeubles, afin de faciliter et d’accélérer le raccordement.

Cette mobilisation collective, de l’ensemble des acteurs publics et privés, permettra ainsi d’avancer ensemble pour réaliser cette ambition commune : faire de l’Île-de-France la première région fibrée d’Europe.

*L’Essonne, la Seine et Marne, la Seine-Saint Denis, le Val de Marne, le Val d’Oise et les Yvelines.

SUIVEZ-NOUS