SFR devient le premier opérateur de contenus en France

Le 27 / 04 / 16 | Posté par Xiao-ou HSU
SFR devient le premier opérateur de contenus en France
  • Reprise de la participation minoritaire d'Altice N.V. au capital du groupe NextRadioTV
  • Entrée en négociations exclusives pour l'acquisition d'Altice Media Group France
  • Annonce de la création de nouvelles chaînes
  • Evolutions majeures en matière de distribution de la presse

SFR incarnera désormais la convergence globale : télécom, media et publicité

SFR annonce aujourd'hui la reprise de la participation minoritaire de 49% d'Altice N.V. au capital du groupe NextRadioTV, acquise en décembre 2015 dans le cadre de son partenariat stratégique avec Alain Weill. NextRadioTV est un groupe d'information de référence constitué autour de l'information générale, le sport, l'économie, la high-tech et la découverte. NextRadioTV est composé d'actifs très forts et de marques media puissantes tels que BFMTV et RMC (respectivement 4ème groupe de télévision et 4ème radio de France en part d'audience), avec également RMC Sport, RMC Découverte, BFM Business ainsi que 01net.com (6 millions de visiteurs uniques par mois) et BFMTV.com (4 millions de visiteurs uniques par mois). NextRadioTV détient, par ailleurs, une participation minoritaire dans la chaîne Numéro 23.

Le projet de transaction valorise NextRadioTV à une valeur d'entreprise de 741 millions d'euros[1]. La participation dans NextRadioTV est acquise par SFR au même prix que celui payé par Altice N.V. La transaction valorise NextRadioTV à 7,9x l'EBITDA ajusté des synergies et des déficits reportables.

Par ailleurs, SFR annonce ce jour entrer en négociations exclusives pour l'acquisition d'Altice Media Group France, un groupe de media diversifié, profitable et leader en France, regroupant plus de 20 titres majeurs en France, et constitué de marques emblématiques telles que Libération, L'Express, L'Expansion, L'Etudiant, Stratégies. Altice Media Group France opère également la chaîne d'information internationale i24 News et se positionne, par ailleurs, comme le 2ème acteur de l'information presse digitale en France. Altice Media Group France est, par ailleurs, un acteur leader des événements en France, avec en particulier le Salon de l'Etudiant qui attire, depuis plus de trente ans, 2 millions de visiteurs par an.

Le projet de transaction valorise Altice Media Group France à une valeur d'entreprise de 241 millions d'euros, soit 4,5x l'EBITDA ajusté des synergies et des déficits reportables d'Altice Media Group France.

Le projet de transaction sera soumis à la consultation des instances représentatives des personnels d'Altice Média Group France avant d'entamer les négociations finales.

Ces projets constituent une opportunité unique de faire de SFR un véritable éditeur de contenus cross media s'appuyant sur un très diversifié portefeuille de marques premiums. Ces acquisitions s'inscrivent dans une stratégie industrielle permettant à SFR d'accélérer le déploiement de la convergence globale Télécom-medias/contenus et publicité.

Les deux projets de transaction ont été approuvés par le conseil d'administration de SFR du 26 avril 2016.

BNP Paribas est intervenu en tant que conseil financier de SFR dans le cadre de ces transactions. Pour son appréciation de ces offres, le conseil d'administration de SFR s'est appuyé sur les travaux de valorisation réalisés par Rothschild & Cie (pour Altice Media Group France) et Ricol Lasteyrie (pour NextRadioTV), qui ont validé les hypothèses de valorisation envisagées par SFR.

Le financement de ces opérations proviendrait des ressources propres de SFR et d'un crédit accordé par le vendeur d'Altice Media Groupe France pour un montant de 100 millions d'euros.
Pro forma de ces deux transactions, le levier d'endettement de SFR à fin 2015 passerait de 3,8x à 3,9x.

SFR organisera une conférence de presse à 11h en présence de Michel Combes et Alain Weill pour présenter la stratégie contenu et convergence ainsi que les nouvelles initiatives.

[1] Incluant Numéro 23. NextRadioTV a la possibilité d'obtenir le contrôle après 2017 sous réserve de l'obtention des autorisations réglementaires nécessaires.

SUIVEZ-NOUS