Lille3000 : interview d'Electronic Shadow

Le 14 / 11 / 12 | Posté par Claire Hy
Lille3000 : interview d'Electronic Shadow

Dans le cadre de l'exposition Fantastic 2012 - qui fait partie de l'événement Lille3000 dont SFR est partenaire - Naziha Mestaoui et Yacine Ait Kaci d'Electronic Shadow ont conçu Eternal Sunset. Le principe ?  Proposer au public de vivre une expérience renouvelée quotidiennement : découvrir un coucher de soleil permanent sur la façade du Suite Novotel. Nous avons rencontré le duo d'Electronic Shadow pour échanger avec eux sur leur relation au numérique. Entretien...

1. En tant qu’artiste, quelle est votre relation au numérique ?

Notre travail artistique est totalement imbriqué avec l’émergence du numérique au début du siècle. Cette relation existe dans le nom même que nous avons choisi à l’époque, Electronic Shadow. Ce nom indique d’emblée une hybridation entre numérique et physique, que nous n’avons cessé d’explorer et de développer depuis 2000 à travers inventions, créations et expérimentations diverses. Le numérique est un de nos média mais au-delà de l’outil ce qui compte dans la création artistique c’est le sens et l’émotion. Si l’on se réfère à son étymologie, le mot technologie renvoie à l’étude de l’Art, dans le sens de création humaine. En vérité, l’art et la technique sont indissociables et le numérique n’est qu’une ère de plus dans cette histoire.

2. Y a-t-il un travail artistique en lien avec le digital qui vous a marqué ces dernières années ?

Il est très difficile, voire impossible de savoir quel travail artistique contemporain n’a aucun lien avec le numérique. Même les écrivains utilisent le numérique pour créer leurs œuvres, ainsi que les musiciens, de nombreux plasticiens, danseurs, etc. En fait réussir à avoir une production artistique contemporaine sans aucune intervention du digital à quelque échelle que ce soit tient vraiment de l’exploit. Encore une fois, nous vivons dans une ère numérique.  Si l’on parle en particulier d’expérimentateurs exclusivement digitaux, dont il nous arrive de faire partie, il y a eu en effet de nombreuses choses ces dernières années mais il est trop tôt pour savoir celles qui marqueront.

3. Votre trousse à outils numérique, elle se résume à quoi ?

Cela va peut-être surprendre mais principalement du papier et de quoi dessiner car avant d’allumer la machine, nous travaillons sans aucune contrainte et sans technique prédéterminée ni idée préconçue, ainsi nous évitons de faire appel à des « trucs ». Quand nous passons à la réalisation, c’est très éclectique, image, lumière, moteurs, mécanismes hydrauliques, ventilateurs, etc, tout ce qui permet de mettre en œuvre nos idées et concepts.  Comme nous croisons une multitude d’univers, nous travaillons aussi bien avec des outils numériques 3D que de CAO, d’effets spéciaux, de développement ou de jeux vidéos…

SUIVEZ-NOUS