Téléphone mobile et santé

Le 28 / 07 / 16 | Posté par redacteur
Téléphone mobile et santé

Les téléphones mobiles sont des émetteurs-récepteurs d’ondes radio. Lorsque vous utilisez votre mobile SFR, il communique par ondes radio avec l’antenne la plus proche du réseau SFR. Vous êtes alors exposé à une partie des ondes radio qu’il émet.

Cette exposition est-elle dangereuse pour la santé ?

Le Ministère de la santé rappelle sur le portail web www.radiofrequences.gouv.fr qu’« aucune preuve scientifique ne permet de démontrer aujourd’hui que l’utilisation des téléphones mobiles présente un risque pour la santé. Néanmoins des interrogations subsistent sur d’éventuels effets à long terme. Les autorités sanitaires recommandent donc par précaution de limiter son exposition aux champs électromagnétiques émis par les téléphones mobiles et proposent à cet effet des actions aisées à mettre en œuvre ».

Cette position du Ministère de la Santé est partagée par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) et par les autorités sanitaires à l’étranger.

"Un grand nombre d’études a été mené au cours des deux dernières décennies pour déterminer si les téléphones portables  représentent un risque potentiel pour la santé. À ce jour, il n’a jamais été établi que le téléphone portable puisse être à l’origine d’un effet nocif pour la santé."

Source : Organisation Mondiale de la Santé - Aide mémoire n°193 - Octobre 2014

En mai 2011, le Centre International de Recherche sur le Cancer (CIRC), sous l’égide de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) a classé comme «peut-être cancérogènes pour l’homme» les champs électromagnétiques associés à l’utilisation du téléphone sans fil.

"S’agissant des études épidémiologiques menées en population générale, les données actuellement disponibles ne montrent pas d’effets à court terme. Toutefois, quelques interrogations subsistent sur la possibilité d’effets à long terme, liés à l’utilisation de téléphones mobiles, pour des utilisateurs intensifs. Ces effets sanitaires concernent le risque de cancer, même si aucun mécanisme biologique explicatif n’a été identifié à ce jour. C’est la raison pour laquelle le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC) a classé les champs électromagnétiques de radiofréquences ‘cancérogènes possibles 2B en juin 2011. Il est donc important de maintenir l’effort de recherche et d’expertise dans ce domaine au plan national et international." (www.radiofrequences.gouv.fr)

A l’instar des autorités sanitaires, SFR recommande, par précaution, de limiter l’exposition aux champs électromagnétiques émis par votre téléphone mobile grâce à des actions aisées à mettre en œuvre.

SUIVEZ-NOUS