[Tendance] Open data : ça roule en France !

Visuel_OpendataTransports_600x335
Le 05 / 03 / 12 | Posté par Romain Levesque
[Tendance] Open data : ça roule en France !

La libération des données a permis la création d’applications innovantes aidant à mieux se déplacer dans certaines villes françaises.

 

Nous vous parlions il y a peu du mouvement d’open data enfin enclenché par le gouvernement. Mais la libération de données n’est pas une nouveauté en France. Depuis plusieurs années, quelques villes pionnières ont lancé la tendance, en particulier Rennes et Bordeaux. Ces initiatives ont favorisé l’émergence de services utiles qui n’existaient pas jusque-là. Car concrètement l’open data, ça peut vraiment vous faciliter la vie ! Comme le prouvent ces applications visant à mieux se déplacer en ville.

 

Ainsi, depuis l’ouverture des données publiques à Bordeaux et l’appel aux projets innovants lancé par la ville, plusieurs initiatives numériques autour des transports ont vu le jour. Parmi elles, Bordeaux onLive qui informe en temps réel sur les itinéraires, trafics, emplacements de parking de la ville et optimise les déplacements des Bordelais. Ou encore iMove in Bordeaux, une application iPhone permettant de géolocaliser tous les moyens de transport et de stationnement au travers d'une interface originale et simple d'utilisation.

 

Mais la palme de l’innovation solidaire revient à l’application Handimap. Créée par deux ingénieurs bretons, elle permet aux personnes en fauteuil roulant de mieux se déplacer dans la ville de Rennes en leur proposant des itinéraires accessibles à partir des données de la ville (trottoirs et passages piétons à la bordure surbaissée, places de stationnement, rampes d’accès, lieux accessibles etc.) Une petite révolution numérique qui facilite grandement la vie des Rennais en fauteuil roulant.

 

La semaine dernière, le gouvernement a quant à lui lancé son nouveau site Qualité Transports qui informe les voyageurs et facilite leur démarche en cas de retards ou d’annulations dans les transports, grâce à une analyse en temps réel des données et de l’évolution des statistiques liées aux transports aérien et ferroviaire.

 

Des réponses innovantes qui doivent encourager le développement de l’open data un peu partout en France.