[Players] L'Humeur d'Ismaël : De la nécessité de l'impact investing en France

Visuel_Impact2_500x335
Le 18 / 07 / 12 | Posté par Romain Levesque
[Players] L'Humeur d'Ismaël : De la nécessité de l'impact investing en France

La plupart des start-up, notamment dans le secteur des nouvelles technologies, se développent et conquièrent de nouveaux marchés grâce aux capitaux placés en leur sein par des fonds d’investissements. Véritables coups de pouce pour les start-up, ces placements leurs permettent d’asseoir leurs équipes et leur technologie, et bien souvent d’entrer véritablement sur un marché. 

Ce modèle de “levée de fonds” s’applique aussi à la filière de l’entrepreneuriat social. C’est ce qu’on appelle l‘impact investing : chercher à générer un impact social tout en délivrant un retour financier. Ce phénomène est en phase de structuration et de construction en France. Ainsi, en avril dernier, se tenait Impact², la première grande rencontre française autour de l’impact investing. 

"L’impact investing a déjà obtenu ses lettres de noblesse aux Etats-Unis"

Dans le même temps, aux Etats-Unis, l’impact investing a déjà obtenu ses lettres de noblesse, comme le montrent les levées de fonds réalisées par des plateformes comme Kiva (site où les particuliers peuvent soutenir des projets via des micro-crédits) ou Causes (plateforme permettant aux internautes de soutenir des projets grâce à des dons, des pétitions, etc...). A chaque fois, les levées de fonds se comptent en dizaines de millions de dollars. 

"Il y a fort a parier que des succes-stories vont émerger dans le domaine du numérique solidaire"

Les raisons qui expliquent la frilosité française des fonds d’investissement sur le sujet de l’impact investing sont multiples : les start-ups ayant réalisé une réelle success-story sont rares,  les options de sorties peu nombreuses et le concept d’impact social semble culturellement oposé à la notion de rentabilité. D’un autre côté, vu le nombre de projets lancés dans le domaine du numérique solidaire et les talents qui s’y intéressent, il y a fort a parier que des succes-stories vont émerger de ce secteur dans les prochaines années. Gageons donc que les fonds d’investissement s’intéresseront à cette tendance, car la réussite de projets solidaires et responsables dépendent aussi des capitaux qu’ils seront prêts à investir !

En savoir plus sur Ismaël

Photo d'Ismaël

C'est à l'issue de ses études à Polytechnique et HEC Paris qu'Ismaël Le Mouel s'envole vers l'Argentine où il découvre l'entrepreneuriat social. De retour en France, il cofonde MailforGood en 2009 convaincu que le web est un levier majeur de changement vers une société plus solidaire.