[Tendance] Capital Koala, l’épargne utile en achetant en ligne

Visuel_CapitalKoala_600x335
Le 27 / 06 / 12 | Posté par Romain Levesque
[Tendance] Capital Koala, l’épargne utile en achetant en ligne

Le principe est simple et innovant : Capital Koala vous permet d’épargner pour vos enfants grâce à vos achats en ligne.


Fondée par Alexandre Martin-Rosset et Jean-Yves Bernard, Capital Koala est une jeune société qui fait le pari de remettre au goût du jour l’épargne familiale et solidaire. Elle propose en effet à ses membres d’accumuler un capital dont l’enfant pourra bénéficier à sa majorité, principalement dans l’objectif de financer ses études supérieures.

Une démarche soutenue par près de 1 200 e-commerçants

Capital Koala innove en permettant d’épargner grâce à ses achats en ligne. La société s’est en effet associée à près de 1 200 e-commerçants (Voyages-SNCF, Castorama, SFR, Auchan, Hotels.com, Sony, PriceMinister…) qui reversent jusqu’à 20% du montant de l’achat effectué – pour une moyenne de 8% - directement sur un livret d’épargne rémunéré.

Préparer l’avenir de son enfant d’un simple clic

Techniquement, c’est vraiment très simple, il faut ouvrir un compte bancaire avec une des banques partenaires de Capital Koala au nom de l’enfant. Ensuite, il suffit d’ajouter le bouton Capital Koala à son navigateur pour créditer une partie de ses achats sur le compte de l’enfant. Les parents ont aussi la possibilité d’inviter des proches à participer à l’épargne et à former ainsi une véritable « KOAlition familiale ».

Une rémunération fondée sur l’ouverture de « comptes épargne »

Soutenu par la Fondation Deloitte et par l’OSEO, le business model de Capital Koala est double car apporteur d'affaires pour les sites marchands et pour les deux banques en ligne partenaires, Monabanq et ING Direct. La startup se rémunère grâce à l’ouverture de comptes chez ces deux dernières. Capital Koala apporte ainsi une solution d’épargne innovante et accessible à tous, qui renforce encore plus la tradition de solidarité familiale en France, grâce au numérique.