[Tendance] Les Hackathons : aux codes citoyens !

Visuel_Hackathon_600x335
Le 22 / 06 / 12 | Posté par Romain Levesque
[Tendance] Les Hackathons : aux codes citoyens !

Derrière ce néologisme se cache un phénomène en plein essor : de véritables marathons de hackeurs, développant et programmant en quelques jours des applications innovantes autour de projets citoyens et solidaires.

La mise en valeur des données publiques

Un hackathon réunit des équipes de développeurs informatiques et de designers autour de projets collaboratifs de programmation. Se déroulant sur plusieurs jours, ils ont pour but de créer des solutions numériques innovantes, des applications fonctionnelles ou d’améliorer des logiciels déjà existants. Ils reposent pour cela sur la mise en commun de données.

L’avancée du mouvement d’open data, soutenu par les pouvoirs publics, a largement favorisé l’essor de ces réunions qui permettent, à partir de données publiques, de développer des applications utiles et citoyennes.

 

A l’occasion de l’élection présidentielle, Hack The Elections, organisé par Voxe.org,  proposait en mars dernier un hackathon entièrement dédié aux applications politiques et citoyennes. De nombreuses innovations sont ainsi venues enrichir le débat démocratique, comme l’application Democrazy qui permet d’expérimenter plusieurs modes de scrutins à partir d’un même suffrage.

 

Développer pour plus de solidarité

Là où le phénomène trouve le plus de force, c’est en sa capacité à répondre en très peu de temps à des problèmes précis par l’exploitation immédiate et efficace de jeux de données jusque-là méconnus. Véritable challenge pour les hackeurs, ces derniers mettent en commun leurs compétences et leurs talents pour créer des solutions numériques. Et ils sont de plus en plus nombreux à collaborer autour de causes sociales ou solidaires. Qu’il s’agisse d’améliorer la réponse aux crises humanitaires – à l’instar du collectif  RHoK – ou de mettre la technologie au service de l’écologie, à l’image du Green Hackathon new yorkais.

 

Tout récemment, la SNCF organisait ses Hack Days Transilien qui faisaient suite à l’ouverture d’une partie de ses données. Plusieurs équipes de passionnés avaient 48h pour développer des applications afin d’améliorer le quotidien des 3 millions d’usagers franciliens de la SNCF. Avec à la clef, des bourses de soutien pour les projets les plus innovants. Le Festival Futur en Seine, qui avait lieu du 15 au 17 juin dernier, proposait quant à lui pas moins de trois hackathons dédiés à « L’homme, la ville et l’environnement ».

 

Autant d’initiatives promettent un bel avenir au développement collaboratif pour encore plus d’innovations et de solidarité.

 

 

Crédit photo : Hotstudio