[TENDANCE] Avaaz : le pouvoir de la web-mobilisation ?

Visuel_Avaaz_600x335
Le 15 / 06 / 12 | Posté par Romain Levesque
[TENDANCE] Avaaz : le pouvoir de la web-mobilisation ?

Mobiliser des milliers de personnes à travers le monde pour défendre des causes et faire bouger les choses, c’est le pari un peu fou d’Avaaz, organisation internationale non gouvernementale.

« Réduire l'écart entre le monde tel qu'il est et tel que la plupart des gens voudraient qu'il soit. » Voici la devise d’Avaaz, ONG d’activisme en ligne fondée en 2007. Se présentant comme une communauté démocratique supranationale, elle encourage les citoyens du monde entier à se mobiliser sur diverses questions internationales, portant du respect des droits de l’homme aux changements climatiques. Active dans 14 langues, la communauté Avaaz revendique, en avril 2012, plus de 14 millions de membres répartis dans 194 pays. En vérité, il suffit de signer l’une des pétitions de l’ONG pour être, de facto, considéré comme un membre. Car c’est par la pétition en ligne et la mobilisation de masse que Avaaz espère interpeller les puissants et les engager au changement.

Ainsi l’association revendique la participation à la réussite du mouvement anti-corruption en Inde, initié en 2011 par l’activiste Anna Hazare. Ce dernier avait entamé une grève de la faim pour faire pression sur le gouvernement. En relayant son action, Avaaz a mobilisé une masse de soutiens à travers le pays, obligeant le gouvernement à adopter une législation anti-corruption.

Et l’ONG soutien de nombreuses autres causes depuis sa création : pour une intervention en Syrie, contre le monopole des médias de Murdoch au Royaume-Uni, pour la protection des abeilles en France etc.

Si l’organisation suscite toujours des critiques, notamment sur ses méthodes, elle prouve néanmoins une chose : la force d’Internet en termes de viralité et de mobilisation de masse. A l’instar de la théorie de la philanthropie de l’attention de la chercheuse américaine Danah Boyd, le cyber-activisme n’est pas mort et permet de faire connaître des sujets humanitaires ou solidaires souvent délaissés par les médias classiques. Mais surtout de créer une voix (la signification d’« avaaz » en farsi) fédérant des citoyens du monde entier et capable de faire pression sur les autorités et les gouvernements pour réellement et durablement faire bouger les choses.