[PLAYERS] Les Coding Goûters : des enfants, des gâteaux et du code

Le 12 / 06 / 13 | Posté par Frederique Vigouroux
[PLAYERS] Les Coding Goûters : des enfants, des gâteaux et du code

Fabriquer un jeu vidéo ou animer un robot : quel enfant n'en a pas rêvé ? Avec les Coding Goûters, organisés mensuellement depuis un an et demi aux quatre coins de la France, enfants et adultes peuvent réaliser ce rêve en s'initiant à la programmation, tout en dégustant bonbons et gâteaux. Explications avec Julien Dorra, un des organisateurs.

En quoi consistent ces Coding Goûters ?
Si vous vous rendez dans un Coding Goûter, vous verrez des adultes et des enfants qui codent ensemble, avec des gâteaux et des bonbons qui traînent partout. C'est une activité familiale au sens large, les adultes emmènent leurs enfants ou leurs nièces, neveux... Ce n'est pas un atelier classique. Il n'y a pas d'animateur attitré, chacun transmet son savoir, adultes comme enfants, pendant trois heures et demie.

L'idée centrale est de laisser la direction créative aux enfants. Ce sont eux qui nous disent ce qu'ils ont envie d'inventer. En fonction de cela, on choisit l'outil qui s'y prête le mieux, comme Scratch, un logiciel de programmation pour enfants, les robots Mindstorms, faciles à programmer, mais aussi des choses plus complexes comme Xcode, l'environnement de travail d'Apple. On explore ensemble ces outils pour voir ce qu'on peut faire avec.

D'où est venue cette idée ?
Comme les autres organisateurs des Coding Goûters, j'ai appris à programmer entre 9 et 13 ans, en recopiant du code sur des ordinateurs assez basiques, en testant des choses. Je décidais moi-même de la direction vers laquelle je souhaitais avancer. Aujourd'hui, le discours sur l'éducation au code a un côté instrumentalisant : « il faut apprendre le code aux enfants car on manque de développeurs ». Mais nous, on n'avait pas appris pour ça ! On avait appris car on croyait au potentiel de création du code. Nous avons donc voulu réinjecter cette motivation dans les Coding Goûters.

Nous ne voulons pas faire de nos enfants des développeurs professionnels. Nous considérons seulement que la programmation est un mode d'expression qui s'ajoute aux autres, comme l'écriture ou le dessin. Les enfants ne sont pas là pour apprendre, mais pour faire et créer. L'apprentissage n'est qu'un effet secondaire de cette démarche.

Qu'ont programmé les enfants lors de ces  Coding goûters ?
Ils ont par exemple créé une sorte de système solaire en 3D, avec des formes qui tournent les unes autour des autres. Cela a demandé pas mal de travail mathématique, j'ai dû apprendre en le faisant, à l'aide d'un adulte plus au fait de ces choses là. Deux filles ont aussi travaillé sur une série animée comprenant plusieurs personnages et du son. Elles l'ont appelée « Les monstres du grenier », et créent un nouvel épisode à chaque Coding Goûter.

Pourquoi vouloir initier les enfants à la programmation ?
Le monde entier est influencé par la programmation. Les relations sociales sont influencées par le code, on le voit avec Facebook, fondé par un développeur. Le code organise de plus en plus chaque recoin du monde. Dans un article du Monde Diplomatique, Jean-Noël Lafargue évoque les portes de métro qui se referment brusquement sur les personnes trop lentes. Quelqu'un a programmé ça intentionnellement ! L'hostilité de la machine n'a rien de naturel. C'est important de le comprendre, et de savoir qu'on peut créer d'autres choses. Nous n'avons pas envie que nos enfants soient naïfs, nous voulons qu'ils sachent comment ces choses marchent pour comprendre le monde qui les entoure.

Quels retours avez-vous des participants ?
Ca dépend des âges. Les plus enthousiastes sont les 9-12 ans, ils sont très accrochés, ils continuent même chez eux et reviennent la fois d'après avec des projets qui ont avancé. Les plus petits sont contents de venir, mais surtout pour les copains, c'est avant tout un goûter pour eux. Les plus grands voient cela comme une activité culturelle parmi d'autres. Quant aux adultes... ils nous demandent si la même formule existe pour eux ! Certains n'ont pas d'enfants mais aimeraient tout de même bénéficier de cette approche informelle dans l'apprentissage. Je leur conseille pour cela de se rendre aux ateliers de Javascript organisés par Paris JS à la Cantine, dans le même esprit d'apprentissage collectif. Il ne manque que les gâteaux !






En savoir plus sur Angela :

 Co-fondatrice de Youphil, Angela de Santiago conseillait auparavant les grandes entreprises dans leur politique de Mécénat. Associée à Jean-Marie Colombani, elle a créé ce  média en ligne afin de décrypter l’actualité du monde de l’engagement sous toutes ses facettes, qu’il soit associatif, humanitaire, philanthropique entrepreneurial ou politique.

 
http://codinggouter.org/

http://www.monde-diplomatique.fr/2011/07/LAFARGUE/20788
http://parisjs.org/