[Players] Les jeux-vidéo entre art et bricolage

Vignette de la vidéo Piste de sous-titres Vidéos en relations
<embed src="http://www.sfr.com/sites/all/themes/sfr/swf/player.swf" flashvars="file=http://ncdn-video.sfr.com/sfr_player_5_antonin_fourneau/video.mp4" width="600" height="335" />

JWplayer | sfr_player_5_antonin_fourneau

Le 02 / 05 / 11 | Posté par Xiao-ou HSU
[Players] Les jeux-vidéo entre art et bricolage

Antonin FOURNEAU, artiste multimédia. 

"Créer soi-même". Diplômé en Expression Plastique de l’Ecole d’art d’Aix-en-Provence, cet artiste contemporain passé par les Arts Déco trouve son inspiration dans l’univers du jeu vidéo, des nouvelles technologies et de l’Internet. Son travail donne lieu à de nombreuses expositions, et la dernière, intitulée Play It Yourself, l’a conduit au Centre Georges Pompidou.

Quelle est la pièce devant laquelle tu te trouves?
C’est un Pacman complètement immersif: vous êtes un joueur qui doit fuir des fantômes. Là, vous êtes huit joueurs, donc si il y en a un qui a décidé d’aller à l’inverse des autres (aller à droite alors que les autres veulent aller à gauche), il va perturber le jeu. Donc ça va demander aux huit personnes de s’organiser entres elles pour jouer correctement. Ca crée donc des mécaniques de jeu complètement différentes. Des gens assez organisés qui vont mettre "Pause" pour se dire "que va t-on faire dans les deux prochaines secondes?", ils se disent "gauche-droite", ils enlèvent la Pause, ils font "gauche-droite", ils remettent la Pause. Donc ça c’est plutôt des filles biens organisées on va dire. Ce qu’il y a de drôle avec l'Eggregor c’est qu’on peut regarder d’un regard extérieur ce qui se passe, se demander "Comment les gens se comportent face au jeu et... Entre eux?".

C’est une forme de remix de jeu-vidéo ?
La posture c’est de remixer un jeu-vidéo mais c’est aussi pour moi quelque part de créer du jeu, créer une sorte de mécanique. Il y a différents rouages et ce qu’on aime bien dans Eniarof c’est créer un rouage de plus, une petite mécanique de plus et, ré-insuffler dans un jeu qui est déjà vu et re-vu. Rajouter une petite roue à la mécanique pour "relancer" la mécanique du jeu.

Quelques exemples d’une dernière expo?
Lors d’un Eniarof à Châlons, j’ai eu un grand compositeur de musique qui a 70 ans qui a fait un jeu de danse sur un tapis de danse pour gagner des sushis avec un groupe de musique japonaise qui jouait plus ou moins fort en fonction des enchaînements sur le tapis de danse. C’est effectivement l’alchimie de tout ces trucs, de toutes ces installations un peu bizzaroïdes : Il y a des trucs très lo-tech pas compliqués à comprendre. Et une fois rentré dedans avec la satisfaction à intéragir sur le tapis de danse et à gagner son sushi, on va accepter d’aller avec faire du mexican-standup au casque de contrôle cérébral. Le casque de contrôle cérébral c’est le plus concentré des deux qui tire le premier. Ça peut paraître très effrayant comme ça, mais parce que je me suis désinhibé avant sur autre chose, j’accepte de rentrer sur cette mécanique là.

Quels outils utilises-tu?
Les technologies Open-Source. Je me suis formé à ça dans l’École d’Art d’Aix-en-Provence, parce qu’on avait des profs assez ouverts à ce genre de technologies. Donc j’ai appris Processing, Arduino et ce sont devenus mes outils de fabrication. Utiliser ces outils-là, devient une manière d’enseigner beaucoup plus libre aussi et assez créative. Par exemple "RR" qui est un simulateur de hardrock, d’headbanging plus précisément: on enfile une perruque, on secoue la tête, on joue à plusieurs, voire deux et c’est celui qui secoue le plus la tête qui joue la guitare et l’autre qui joue les vocales, la batterie et ainsi de suite. Donc on est complémentaire dans son secouage de tête! Une pièce faite en mode laboratoire à Beaubourg, (et qu’on est en train de présenter en ce moment à Lille), c’est "Sponge Game": les gens doivent attraper une éponge et se toucher la main entre eux pour intéragir dans le jeu! Donc si il y en a un qui est à gauche, il doit attraper l’éponge et toucher la main de l’autre pour aller à gauche!

D’où vient ton côté techno-bricolo?
Ca a découlé comme ça, c’est le côté Do-It-Yourself, bricolage etc. À 11 ans j’étais déjà en train de démonter ma montre pour en faire un timer. Démonter les trucs, c'est quelque chose, et il y en a certains dont on ne sait pas pourquoi ils démontent les téléphones... Moi c’est une que j’ai toujours fait.Ca s'est juste amplifié avec le mouvement "circuit bending", "Arduino"... Ca s'est amplifié aussi avec Internet, le fait que l’on partage toutes ces informations. Parce que c’est quand même beaucoup plus simple quand on s‘attaque à démonter un téléphone et savoir comment il fonctionne: on le tape sur Google et l’on trouve la réponse!

Ça fait quoi d’exposer à Beaubourg?
Au début, quand je commençais à composer des pièces sur le jeu-vidéo on disait: "Mais c’est pas de l’art, ça n’a aucun lien, c’est même inintéressant...". Alors que là tout d’un coup, le fait que l'on voit que l’on peut faire ce genre de pièces, oser se moquer...  C’est une scène qui émerge, on a cette liberté là, on fait "O.K" et puis on y va.