[Tendance] Tous reliés, tous plus forts ?

Le 20 / 04 / 12 | Posté par Cécile Chapron
[Tendance] Tous reliés, tous plus forts ?

En abolissant les frontières, en diffusant la connaissance et en élargissant le partage, les nouvelles technologies ont redonné du pouvoir à l’individu. Grâce aux infrastructures numériques, déployées partout dans le monde, une personne seule peut désormais, en quelques minutes, en mobiliser des milliers d’autres à travers le globe. Et contribuer, avec elles, à l’établissement d’une société meilleure. 

« L’empowerment, c’est donner des moyens, des capacités aux gens, qu’ils sont libres d’utiliser, individuellement ou collectivement. » Pour Benoît Thieulin, directeur de l’agence web La Netscouade, la révolution numérique permet, petit à petit, de redonner du pouvoir aux individus, notamment aux plus faibles. « Ils cumulent souvent trois handicaps : ils sont seuls, isolés et ils manquent de moyens au sens large, ils ne disposent que de peu d’informations et de connaissances. » Des barrières qui s’effritent grâce à la démocratisation des nouvelles technologies. « Elles outillent la mobilisation, le rapprochement entre les gens, leur capacité à s’organiser collectivement. »

Citoyens discriminés, victimes d’une maladie rare ou clients mécontents peuvent, avec un mobile ou un ordinateur, se rassembler pour changer leur sort. L’individu, jusqu’ici relativement impuissant, peut agir facilement, en quelques clics, et être entendu. « La dimension individuelle des nouvelles technologies renforce la capacité d’initiative et l’autonomie », affirme Élisabeth Le Faucheur Joncour, de l’initiative @Brest. « Pour les personnes en difficulté, ça recrée du lien, c’est un support de reconquête de l’estime de soi. » Grâce à des services souvent gratuits, n’importe qui peut désormais publier du contenu, acquérir de nouvelles connaissances, s’informer sur son secteur d’activité, prévenir les autres d’un dysfonctionnement ou d’un danger…

De formidables opportunités, mais méfiance, l’empowerment numérique pourrait aussi avoir des effets pervers. Jacques-François Marchandise, de la Fondation Internet Nouvelle Génération (Fing), redoute que ce soit « une façon pour la puissance publique de se dédouaner » de ses responsabilités. D’autres craignent aussi que les schémas de domination traditionnels ne se retrouvent sur le réseau et ne donnent encore plus de pouvoir aux élites, plus équipées et plus formées aux nouvelles technologies. Pour cela, une solution : l’éducation, toujours, pour réduire autant que possible la fracture numérique.

 

TOUS RELIES, TOUS PLUS FORTS ? LE COUP DE COEUR DU PARRAIN
Pour choisir les projets et les idées les plus marquants de ce numéro spécial "Faisons du numérique une chance", SFR PLAYER s'est appuyé sur quatre témoins clés. Angela de Santiago, cofondatrice du média solidaire Youphil.com livre à SFR PLAYER son coup de coeur.

 

FRONTLINESMS
Ken Banks a lancé FrontlineSMS, une plateforme évolutive permettant aux communautés de communiquer et de s’organiser par SMS. La technologie mobile, massivement utilisée dans les pays en développement, est désormais utilisée pour améliorer la santé, faciliter les transactions financières ou encore promouvoir l’éducation.


Comment les outils numériques contribuent-ils à l’émancipation des personnes dans le besoin ?
Ken Banks
: L’accès à l’information permet à chacun de prendre de meilleures décisions, que ce soit un fermier qui sait maintenant à quel prix il doit vendre ses récoltes ou un patient à qui l’on rappelle qu’il doit prendre son traitement.

Qu’apporte FrontlineSMS pour réunir des gens qui peuvent, ensemble, faire la différence ?
Ken Banks
: Nous avons travaillé dur pour construire un outil que des usagers qui n’ont pas de connaissances techniques particulières peuvent s’approprier et développer de leur côté. Notre communauté en ligne est très active : elle témoigne de l’émancipation, de l’autonomie et de la satisfaction que ressentent les utilisateurs de FrontlineSMS

Ne faudrait-il pas plutôt se concentrer sur les besoins humains élémentaires ?
Ken Banks
: Il faut se rappeler que l’accès à l’information, grâce à de meilleurs moyens de communication, peut mener à un meilleur accès à l’eau, à la nourriture, à un abri ; tout cela est souvent interdépendant.

 


Angela de Santiago
Fondatrice de Youphil, site dédié à l'actualité solidaire
« J’admire ce que fait frontlineSMS, qui a développé une solution logicielle open source, véritable catalyseur de changement pour des communautés locales, grâce aux mobiles et aux SMS. Sa simplicité a séduit de nombreuses ONG dans le monde et les aide à renforcer les capacités des populations qu’elles accompagnent, en matière de microcrédit, de prévention santé, d’éducation. Cette entreprise sociale fait partie depuis 2011 du réseau ashoka et innove en permanence. »

> Retrouvez les chroniques d'Angela de Santiago sur le blog "Faisons du numérique une chance" et plus de chances sur le fil Twitter @ChanceNumerique
> Suivez @Youphil sur Twitter