[Players] Le prochain Mark Zuckerberg sera une femme !

Le 16 / 04 / 12 | Posté par Cécile Chapron
[Players] Le prochain Mark Zuckerberg sera une femme !

Après avoir pris le pouvoir sur de nombreuses plateformes sociales, les femmes vont-elles faire jeu égal avec les top-entrepreneurs ?
Par Roxanne VARZA *
Illustration : Marie-Laure Cruschi




Vous avez peut-être jeté un œil à Pinterest, le dernier site social qui fait le buzz en ce moment. Comme d’habitude, tout le monde se demande s’il s’agit d’un produit hype ou révolutionnaire. Une nouvelle question (inattendue) s’est ajoutée cette fois-ci : est-ce un produit pour les femmes ? En arrivant sur le site, l’utilisateur est accueilli par une cascade d’images : des bijoux dorés, des cupcakes délicieux accompagnés parfois d’une recette, des idées déco, mode, maquillage, coiffure, cuisine. On dirait un mix de Vogue et de Elle Décoration. Le grand nombre d’utilisateurs féminins sur Pinterest (environ 82 % selon DoubleClick Ad Planner de Google) m’a interloquée : le pourcentage d’utilisateurs féminins sur Pinterest est-il exceptionnel ? Pas vraiment. Grâce à la féminisation du Web, nous voyons apparaître pleins de nouveaux produits dédiés à la population féminine en ligne comme ShoeDazzle, Birchbox, Zappos ou Etsy. Même phénomène observé sur Facebook et Zynga (jeux en ligne). Même Twitter, qui est parfois considéré comme plus geek que Facebook, compte plus de femmes que d’hommes parmi ses utilisateurs actifs !

CONSOMM-ACTRICES
J’ai pu m’apercevoir qu’au-delà d’être simplement utilisatrices, les femmes sont désormais au cœur de l’innovation : elles sont de plus en plus nombreuses à créer des start-up tech ou à travailler pour des fonds de capital-risque. Leur problème : elles manquent de visibilité. Puisque les hommes sont plus nombreux, les conférences de nouvelles technologies oublient parfois d’inviter des femmes pour intervenir ou participer à des tables rondes. C’est en créant Girls in Tech, un réseau qui vise à donner plus de visibilité aux femmes qui travaillent dans le milieu tech, que j’ai pris conscience du grand nombre de femmes dans ce secteur. Quand nous avons démarré Girls in Tech à Paris en 2010, nous étions très surprises de rencontrer autant de femmes que nous n’avions jamais vues sur d’autres événements. Cela nous arrive encore. Par exemple, nous organisons une compétition pour les start-up européennes fondées par des femmes : nous avons reçu plus de soixante candidatures en deux semaines. Souvent, les femmes qui créent des entreprises ne souhaitent pas mettre l’accent sur leur genre, mais sur leur expertise. Même si c’est parfois difficile d’être une femme dans un milieu si traditionnellement masculin, cela peut aussi avoir certains avantages. À l’heure de la montée en puissance du Web social, les femmes semblent bien placées pour créer et utiliser les produits du futur, qu’il s’agisse de sites comme Pinterest ou des jeux sociaux de type Zynga. Si cette féminisation du Web continue, le prochain Mark Zuckerberg sera très probablement une femme.

* Originaire de la Silicon Valley, Roxanne Varza est l’ancienne rédactrice en chef de TechCrunch France. Diplômée de Sciences Po Paris et la London School of Economics, elle a cofondé le réseau Girls in Tech à Paris, le site RudeBaguette.com et a également co-organisé l’édition française de la conférence FailCon. Elle partage ses avis sur l’entrepreneuriat en France sur son blog perso, TechBaguette.com.

> Retrouvez cet article dans le numéro 8 du magazine SFR PLAYER "Faisons du numérique une chance"
> Suivez @roxannevarza sur Twitter