Youphil : Actualité des ONG, de l’entreprenariat social et des fondation d’entreprises

Vignette de la vidéo Piste de sous-titres Vidéos en relations
<embed src="http://www.sfr.com/sites/all/themes/sfr/swf/player.swf" flashvars="file=http://ncdn-video.sfr.com/itw_Youphil-EXPORT/video.mp4" width="600" height="335" />

JWplayer | itw_Youphil-EXPORT

Le 01 / 04 / 11 | Posté par admin
Youphil : Actualité des ONG, de l’entreprenariat social et des fondation d’entreprises

Angela DE SANTIAGO - Directrice générale et cofondatrice de Youphil.com - "Tout va dépendre du niveau d'investissement dans les plateformes solidaires"

"Youphil est un média 100 % Internet, quotidien en ligne qui a pour vocation de décrypter le monde de la solidarité. C’est tous les jours des reportages, des analyses, des blogueurs ;et tout un ensemble d’invités éditoriaux qui, en France ou à l’étranger,écrivent, font des vidéos ou des portfolios sonores sur Youphil.

Il y a aujourd’hui plusieurs grandes tendances sur le Web solidaire. Il y a beaucoup de moyens d’information, donc on est dans le monde de l’information, avec des médias,des agrégateurs de blogs, des communautés, des réseaux sociaux, dédiés au monde de la solidarité.
Aujourd’hui, si on veut s’informer sur le Web, il y a tout ce qu’il faut pour vraiment trouver l’information et être au plus près du terrain. Il y a naturellement, sur le Web solidaire, un grand mouvement qui se profile et qui s’est concrétisé par des sites également très actifs, pour mieux mobiliser au moment où une cause nécessite un soutien particulier. Ce sont des sites de pétitions en ligne, des sites qui permettent en très peu de temps, de manière très accélérée,de connecter un pays, un continent, parfois même la planète.

Aujourd’hui, on est au milieu du gué, c’est-à-dire qu’on est beaucoup plus informés. Les urgences viennent tous les jours sur nos écrans, on est mieux informés,mais les plates-formes, les outils, ne sont pas forcément encore là pour permettre, effectivement, une vraie redistribution à l’échelle de la planète ou à l’échelle d’un continent. Mais tout ça avance extrêmement vite. Évidemment, aujourd’hui, l’enjeu et ce que va permettre le numérique,c’est ce changement d’échelle. C’est-à-dire que ce que des expérimentations, des associations,des ONG, des individus font dans leur coin vont pouvoir prendre tout d’un coup, par la démultiplication,le partage via le Net, la mise en réseau, vont vraiment changer d’échelle, et les bons modèles vont émerger très rapidement.

Le Web installe aussi un niveau d’exigence dans l’implémentation, dans l’efficacité,dans la gestion des fonds, parce que finalement, on a accès à l’information beaucoup plus facilement."