[Players] Innovation : les pays du Sud font tendance

visuel-youphil-600X335
Le 14 / 03 / 12 | Posté par Angela de Santiago
[Players] Innovation : les pays du Sud font tendance

Les innovations technologiques émergent chaque jour au gré de nouveaux besoins ou usages. Du côté des pays émergents, on n’est pas en reste ! Et les besoins particuliers des populations moins favorisées font naître des produits et services originaux qui, de plus en plus, trouvent une place dans les pays développés. On parle alors de « reverse innovation ».

Les pays industrialisés ont depuis des décennies donné et imposé la cadence de l’innovation et force est de constater que les produits créés étaient parfois inadaptés aux pays en voie de développement. Mais les temps changent... Désormais, les pays émergents sont devenus de véritables laboratoires d'innovation et de nouveaux usages, en particulier en matière de NTIC. Et qui plus est, des produits ou services conçus à l'origine pour des populations modestes trouvent finalement preneurs auprès des consommateurs des pays développés.

Ce phénomène est devenu une évidence sur le terrain des technologies mobiles, massivement utilisées dans les pays du Sud. En 2006, l’opérateur téléphonique kenyan Safaricom a révolutionné la banque en inventant le service M-Pesa, qui permet de transformer son mobile en carte bancaire, sans ouvrir de compte en banque. Facile, rapide et bon marché, le système fait fureur et compte désormais plus de 20 millions de clients. Une efficacité a depuis séduit les pays industrialisés, où le « mobile banking » trouve peu à peu sa place.

La « reverse innovation » ou innovation inversée, selon le terme désormais consacré, n’est pas uniquement le fait des « emerging giants », ces grandes entreprises des pays émergents qui s’adressent à une grande partie des consommateurs du Sud – et s'attaquent désormais à ceux du Nord. Elle est souvent issue des entreprises mondialisées occidentales, forcées de se plier aux contraintes de ces nouveaux marchés et donc d'innover, en créant des produits moins chers, plus simples et plus robustes.

General Electric a par exemple conçu un électrocardiogramme portatif destiné aux zones rurales de l'Inde et de la Chine, à un prix trois fois moins élevé que le matériel classique. Résultat : le produit a aussi fini par se vendre aux Etats-Unis. De son côté, Microsoft a créé une série d'applications pour les téléphones mobiles basiques, qui permettent aux personnes ne disposant pas de smartphone d'accéder à des services comme Twitter ou Facebook. A l'origine destinées aux pays en développement, ces applications ont aussi trouvé leur public dans les pays industrialisés, où une importante frange de la population n'a pas les moyens de s'équiper d'un smartphone.

« Le pouvoir d'achat stagne, voire baisse... Les produits issus de l'innovation inversée permettent de revenir aux fondamentaux des besoins des clients » explique Bénédicte Faivre-Tavignot, chercheuse sur l'innovation inversée à HEC. Pour elle, « les entreprises des pays développés ont perdu, ces dernières années, une certaine capacité d'innovation, elles sont plus dans l'exploitation que dans l'exploration.».

Par conséquent, les nouveaux modèles imposés par les pays en voie de développement les aident à se réinventer pour rester compétitives et répondre aux défis environnementaux et sociaux. En explorant éventuellement de nouveaux modèles économiques plus inclusifs des populations les plus défavorisées. « Le phénomène de l'innovation inversée est encore limité, mais ses enjeux sont très importants, ça peut aller beaucoup plus loin que la simple vente de produits» conclut-elle.


Angela de Santiago et Morgane Tual, journaliste chez Youphil


En savoir plus sur Angela :

Co-fondatrice de Youphil, Angela de Santiago conseillait auparavant les grandes entreprises dans leur politique de Mécénat. Associée à Jean-Marie Colombani, elle a créé ce média en ligne afin de décrypter l’actualité du monde de l’engagement sous toutes ses facettes, qu’il soit associatif, humanitaire, philanthropique entrepreneurial ou politique.