[PLAYERS] Nouvelles activités autour de la data

Le 27 / 02 / 13 | Posté par la rédaction de SFR PLAYER
[PLAYERS] Nouvelles activités autour de la data

SFR PLAYER a interviewé trois jeunes acteurs des data, afin de cerner concrètement leurs nouvelles activités.

 

Margaux Pelen, cofondatrice de Home’n’go

Home’n’go est un service web d’aide à la recherche immobilière qui fonctionne en explorant des données publiques et certaines données privées gratuites.

Comment marche Home’n’go ?

Notre service repose sur l’exploitation de données, plus précisément l’information issue de l’open data de data.gouv.fr.
Sur Home’n’go, vous trouverez toutes les annonces immobilières disponibles sur le marché, et des informations qui contextualisent chaque annonce : par exemple, si le prix est élevé par rapport au marché, s’il y a des commerces à proximité, s’il y a des écoles…

Le business model repose d’un côté sur les utilisateurs finaux qui ne payent pas le service, et de l’autre côté sur les clients, des annonceurs qui veulent toucher cette cible. Nous cherchons les partenariats win-win entre les deux et nous touchons une commission sur les transactions.

Quelles difficultés avez-vous rencontrées dans le recueil des données ?

Il y a plein de données que nous voulions intégrer de manière gratuite et pour lesquelles cela n’a pas été possible. Par exemple, les boulangeries ouvertes le dimanche : c’est un fichier qui vaut aujourd’hui 2 000 euros, uniquement pour les boulangeries de Paris !  

homengo.com


 

François Bancilhon, cofondateur de Data Publica

À partir de données existantes, données publiques ouvertes et données payantes provenant d’éditeurs publics ou privés, Data Publica développe et édite des jeux de données.

Quel genre de données éditez-vous, et pour qui ?

Nous avons par exemple produit le jeu de données des annonces d’appels d’offres publics français, soit 1 200 annonces par jour issues de 8 000 sources ! Nous avons fait le travail d’identification des sources, d’extraction des données, de structuration des données, de déduplication et de livraison au client. Notre client fait de l’intermédiation entre les organismes publics qui publient ces appels d’offres et les entreprises qui y répondent.

Nous n’avons pas de clients spécialisés dans un secteur et nous répondons à une demande très diverse. Il y a quatre moyens de décrire le monde : par les lieux (longitude et latitude), les personnes (numéro de sécurité sociale), les organisations (numéro INSEE) et les objets (code-barres). Nous nous focalisons sur les organisations, les objets et les lieux, car nous voyons aussi se structurer chez les clients et les prospects ce triple intérêt.

Comment envisagez-vous l’avenir du marché de la donnée ?

Le marché de la donnée est encore en train de se structurer. Notre métier, produire de la donnée, n’existait pas il y a un an ou deux. La taille de ce marché va être gigantesque : une croissance à deux ou trois chiffres pendant les cinq ans à venir.

data-publica.com

 

 

Jean-Thomas Rouzin, cofondateur de Web Geo Services (WGS)

WGS édite des applications cartographiques web principalement destinées aux collectivités, notamment à partir de données fournies par SFR.

Quel type d’études réalisez-vous ? Pour quels acteurs ?

WGS réalise des rapports et des cartes interactives sur les déplacements de populations. Ces outils sont, par exemple, utilisés par les collectivités locales pour dimensionner l’offre de transport lors d’un événement particulier. Concrètement, les données de positionnement des mobiles sont collectées et anonymisées par SFR puis visualisées sur des cartes interactives via la plateforme en ligne de WGS. L’association des données SFR et de l’outil développé par WGS permet d’obtenir des résultats plus précis qu’avec la méthode statistique classique. La base clients SFR présente, en outre, l’avantage d’être représentative de la population française.

Quelles sont les perspectives de développement de votre activité à court et moyen terme ?

Forts de la validation scientifique de notre méthodologie en 2012, nous lançons cette année WGS Portal Analytics, en partenariat avec SFR. Cette solution en mode Saas (software as a service) permet l’exploration de rapports et de cartes sur les densités de population au cours du temps. À moyen terme, ce service s’enrichira de nouveaux indicateurs et de fonctions avancées d’analyse de flux.

webgeoservices.com 

Pour aller plus loin :

Retrouvez notre article "Données à valeur ajoutée"

Découvrez notre article "Nouvelles données, nouveaux métiers ?"

Et nos interviews vidéos :

Data Publica, orfèvres de l'open data

Datavisualisation, un story-telling pour nos données

Illustrations Label Tania