[Tendance] Networked non profit : comment le web social transforme l’action associative

Le 20 / 02 / 12 | Posté par Romain Levesque
[Tendance] Networked non profit : comment le web social transforme l’action associative

Dans le cadre de la Social Media Week de Paris, l’agence Limite et Gullibear ont organisé, jeudi 16 février à la Cantine, une table-ronde sur le nouveau rôle des médias sociaux auprès des ONG. Le blog  « Faisons du numérique une chance » y était et vous offre une séance de rattrapage.

 

Le déclin du militantisme annoncé dès la fin des années 90 a laissé place à de nouvelles formes d’engagement qu’Internet a largement accompagné, notamment par l’émergence de modèles collaboratifs en réseau ayant favorisé la naissance d’un investissement associatif « à la carte », à la fois ponctuel et de masse.

L’apparition des réseaux sociaux, à l’instar de Facebook et Twitter, a ainsi transformé le système comme l’explique Beth Kanter, experte en médias sociaux et interviewée par Skype lors la conférence. Chaque internaute peut désormais s’approprier un message et le diffuser à sa guise, rendant obsolète le modèle des associations forteresses fermées sur elles-mêmes. Ces dernières doivent dorénavant s’ouvrir et devenir des plateformes où chaque participant peut à son tour devenir ambassadeur de la cause et fer de lance d’une nouvelle communauté active et réactive.

Visibilité et viralité sont les deux ingrédients qui font de ces nouveaux médias de formidables caisses de résonance pour les ONG. Yves Colin, représentant la Fondation Abbé Pierre, a ainsi décrit la montée en puissance de l’association sur ces réseaux – qui est passée de 8 000 à 180 000 fans sur Facebook en moins de deux ans – grâce à une stratégie web finement rôdée mêlant le webdoc pédagogique (Campagne « A l’abri de rien ») et le cyberactivisme (Mobilisation générale pour le logement).

Le web social engage véritablement un changement profond dans l’engagement associatif. Il pêche cependant encore dans la concrétisation totale de ce dernier, à savoir l’investissement à plein temps et la réalisation du fundraising. De même que les événements IRL reste les temps forts fédérateurs et indispensables de l’action associative.

L’adaptation numérique reste encore difficile à réaliser pour de nombreuses ONG, a conclu la conférence. Mais le virage 2.0 apparaît désormais inévitable à amorcer, à l’heure où le web devient le terrain innovant sur lequel se tissent de nouvelles formes de solidarités.

 

Networked non profit par Gullibear et Agence Limite à la Cantine - Social Media Week

 

Crédits photo @Gullibear Conférence Networked Nonprofit à La Cantine, 16/02/2012