[PLAYERS] Data spécialistes

Le 08 / 02 / 13 | Posté par la rédaction de SFR PLAYER
[PLAYERS] Data spécialistes

Par où passent les milliards de données du premier réseau alternatif de France ? Et qui sont les personnes qui y travaillent ? SFR PLAYER est allé dans plusieurs datacenters de SFR, à la rencontre de ceux qui mettent tout en ?uvre pour que l’information soit accessible, partout et tout le temps, au bout de vos écrans.


CAPITAINE NEMO

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les baies autour d’Andras Kienitz contiennent de nombreux programmes qui le concernent directement. Ce responsable d’ingénierie de plateformes de services à valeur ajoutée chez SFR explique : « Ici, vous trouverez par exemple Nemo (pour network event monitoring), un service qui récupère et interprète des données relatives à l’état des téléphones dans le réseau mobile. Ces données anonymes et traitées en masse sont mises à disposition d’entreprises ou de collectivités sous forme d’études et d’informations statistiques. Ce peut être, par exemple, une régie de transport qui souhaiterait mieux connaître les flux de ses clients ». « Nemo correspond à une attente de nos services marketing. C’est aussi une très belle matérialisation du concept de big data dont les utilisations semblent sans fin… En respectant bien sûr l’anonymat de nos clients. »

> Découvrez l'interview d'Andras Kienitz


MISTER COOL

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dans le datacenter où nous nous trouvons, l’indicateur d’efficience énergétique affiche 1,37 à pleine charge. Un chiffre qui rend heureux Arnaud de Moissac : « Pour 1000 W utilisés par les serveurs, nous utilisons 370 W pour les éclairer, les surveiller et surtout les refroidir. C’est l’un des meilleurs taux pour SFR et aussi l’un des meilleurs au monde. » Arnaud de Moissac est responsable du programme Efficacité énergétique de SFR. Le métier de cet ingénieur en génie électrique, passé par la R&D ? Utiliser tous les leviers pour que le site consomme le moins d’énergie. Les outils de cet écolo dans l’âme portent des noms peu connus du grand public, à l’image du freecooling qui consiste à utiliser l’air froid extérieur. À l’avenir, avec l’optimisation des applicatifs, Arnaud continuera de réaliser son objectif : baisser significativement l’énergie consommée, et tendre vers un taux toujours plus proche de 1.

> Pour en savoir plus, découvrez l'interview d'Arnaud de Moissac


OPTIMISATEUR ON DEMAND

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

« Puissance et répartition du débit » : tel est, pour Christophe Caillet, le diptyque de la qualité de service dans le domaine de la distribution de contenus. Chef de projet technique, Christophe fait le lien entre les équipes de déploiement, d’ingénierie, d’exploitation et de réseau. Il travaille depuis plus de deux ans à l’optimisation des flux data au sein du réseau de SFR, « de plus en plus nécessaire avec l’explosion de la TV de rattrapage et de la vidéo à la demande (VoD). » Photographié, justement, devant des baies de serveurs VoD pouvant servir 5 000 à 8 000 sessions vidéo simultanément, Christophe insiste sur un aspect clé : « Avec plusieurs points de présence délivrant du contenu sur le territoire, nous pouvons proposer une excellente expérience utilisateur à nos clients. Les baies devant lesquelles je me trouve, par exemple, ne sont qu’une partie d’un maillage très fin du territoire… »

> Retrouvez l'interview de Christophe Caillet


TOUT PRÈS DU CLOUD

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Chez SFR, Charles Sanchez, technicien informatique, est de ceux qui bâtissent le cloud computing : « Responsabilité des équipements, mise en baie, câblage, configuration et déploiement des systèmes d’exploitation : je fais du cloud une réalité. » Le défi du métier ? Que la promesse du cloud soit tenue : rapidité, disponibilité et qualité de service pour le client sans que celui-ci ne s’occupe de l’infrastructure. « Mon métier consiste aussi à comprendre les besoins des clients entreprise, faire en permanence évoluer leurs infrastructures et anticiper les développements techniques dont ils pourront bénéficier. »

> Pour en savoir plus, consultez l'interview de Charles Sanchez

 

Photos Vincent Desailly