[Players] Entreprenariat et activisme politique

Vignette de la vidéo Piste de sous-titres Vidéos en relations
<embed src="http://www.sfr.com/sites/all/themes/sfr/swf/player.swf" flashvars="file=http://ncdn-video.sfr.com/f-pisani/video.mp4" width="600" height="335" />

JWplayer | f-pisani

Le 31 / 01 / 12 | Posté par admin
[Players] Entreprenariat et activisme politique

Entreprenariat et activisme politique

Persuadé que « la créativité est la chose la mieux partagée et que dans un univers connecté, les idées peuvent venir de partout et se matérialiser dans plus d’un endroit », Francis Pisani a entamé son tour du monde avec l’Afrique : Dakar, Accra, Abidjan, Casablanca, Tunis, le Caire, Nairobi…

Francis Pisani pose les bases de sa  première démonstration, connecté à son logiciel « The Brain », sorte d’avatar de sa pensée journalistique : « Dans la Silicon Valley, les gens sont maintenant plus intéressés par faire de l’argent vite que par changer le monde. » En comparaison  « durant mon séjour en Afrique, j’ai découvert des gens et une ambiance fascinante et enviable. »

Preuves et interviews-vidéos à l’appui, le journaliste explique comment  en Afrique, l’entreprenariat et l’activisme politique vont de pair. L’explication est simple : « On ne peut pas faire grand-chose en Afrique si on ne crée pas l’écosystème qui permettra à l’entreprise de fonctionner. » Les entrepreneurs doivent donc transformer le système pour créer les conditions de réussite de leur innovation. Cette particularité expliquerait en partie  la grande vitalité du continent, surtout sur la partie anglophone,  en matière d’innovation. 

Francis Pisani prend notamment l’exemple de Bright Simmons qui, face à l’expansion des médicaments frauduleux dans son pays, le Ghana, a mis au point un système afin de détecter grâce à son portable si un médicament est faux ou non. « Une véritable démarche sociale, humaine et médicale qui porte désormais un nom -Mpedigree-  et qui couvre à ce jour 9% des médicaments en circulation au Ghana. » Ou encore Heykel Djerbi qui a créé -ATLN- (Association Tunisienne pour les Libertés Numériques). Véritable média citoyen qui regroupe plusieurs sites pour dénoncer les rumeurs, les brutalités policières…Dans la lignée de la célèbre plateforme kényane Ushahidi.

Le journaliste termine cette première partie en citant Bright Simmons : « Dans mon entreprise nous sommes tous des anciens activistes devenus entrepreneurs sociaux. Si Steve Jobs avait été Africain, il aurait été entrepreneur social car le seul moyen d’avancer est de créer d’abord l’infrastructure. »

 

Retrouvez les meilleurs moments du live :