Atelier #SFRplayer : numérique et accessibilité

Le 22 / 11 / 11 | Posté par admin
Atelier #SFRplayer : numérique et accessibilité

Vers plus d’égalité pour les personnes handicapées

20 personnes avaient dit oui pour participer hier soir à un atelier de co-création et d’innovation ouverte autour de la question de l’accessibilité. Objectif : réfléchir ensemble sur de nouveaux produits ou services qui favorisent l’autonomie des personnes en situation de handicap. Collaborateurs SFR, représentants du monde associatif, usagers, partenaires de SFR ou encore entrepreneurs, ont ainsi échangé et partagé pendant près de deux heures pour nous offrir au final 5 concepts innovants. Le mot d’ordre ? Accessibilité pour tous.

visuel Atelier #SFRplayer : numérique et accessibilité

Sophie, Christophe, Tcherno, Antoine, Jennifer… l’atelier commence par un tour de table des participants. Chacun se présente et nous explique pourquoi il a dit oui. Olga Faure, de l’association Handicapzéro, voulait voir comment on peut, grâce à toutes les innovations numériques, améliorer l’autonomie des personnes malvoyantes au quotidien. Jérôme Adam, fondateur d'Easylife, entreprise spécialisée dans la conception de solutions innovantes et accessibles à tous les publics, est ici pour comprendre comment l’on peut se simplifier la vie et faire du handicap une source d’innovation pour tous. Damien Birambeau, Président de Jaccede.com, espère que cet atelier sera l’occasion de réfléchir ensemble à la manière de rendre le monde accessible à tous. Côté SFR, Antoine Baufine, responsable stratégie neufbox, aimerait réfléchir à la manière dont SFR peut aider tous ses clients, handicapés ou pas, dans l’installation de leurs produits et l’accès aux contenus.

Première étape, 20 minutes d’échanges autour d’une question : lorsque l’on vit avec une déficience auditive, visuelle ou physique, quels micro-défis, obstacles rencontre-t-on au quotidien.

Olga Faure ouvre le bal : A la maison, il y a la question de l’accès à tout ce qui est électroménager. Vocaliser un four, un lave-vaisselle, une machine à laver, un sèche-linge, un fer à repasser pourquoi pas. A l’extérieur, jaimerais arriver à traverser en toute sécurité. Au-delà de la vocalisation des feux rouges, pouvoir signaler des abaissements de trottoirs, peut-être par des signaux, par autre chose, je ne sais pas. Jérémie Boroy, délégué général d’Aditus, identifie plusieurs obstacles au quotidien pour les personnes malentendantes et sourdes : En déplacement, on peut parler des interphones à l’entrée des immeubles ou encore dans les transports en commun lors de la diffusion de messages informatifs.

Thomas Samyn, chargé de recrutement pour la direction innovation de SFR, est aveugle. Il nous explique qu’il peut parfois être difficile pour lui de consulter ses comptes sur Internet, faire des virements car toutes ces procédures sont extrêmement sécurisées et les lecteurs d’écran ne peuvent pas lire et décrypter les informations. C’est Jennifer Hurvoy, conseillère visio pour les sourds et malentendants chez Deafi Line, la hotline mise en place par SFR pour ses clients malentendants, qui clôt cette première partie de l’atelier en rappelant que pour les personnes déficientes auditives, il est très compliqué aujourd’hui de joindre un service d’urgence. 

Deuxième étape : les participants, répartis en groupe de 2, s’approprient un « post-it micro-défis » qui les inspire, leur donne particulièrement envie d’agir et de trouver des solutions. Pendant 15 minutes chacun réfléchit aux initiatives, aux contournements et aux astuces qui ont été trouvés pour surmonter dans la vie quotidienne ces obstacles.

visuel 2: Atelier #SFRplayer : numérique et accessibilité

A l’issue de cette réflexion, l’heure est à la réunification ! Par groupe de 4, et en fonction de la proximité des micro-défis choisis, les participants ont alors 15 minutes pour réfléchir à la manière dont les objets connectés, la domotique, le cloud et le mobile permettraient de déployer tout le potentiel des solutions qu’ils ont identifiées et pourraient révolutionner la vie des personnes handicapées. Visiblement tout le monde est inspiré, et les idées fusent des quatre coins de la salle.
Notre curiosité est sur le point d’être satisfaite puisque nous arrivons à la troisième et dernière étape de cet atelier : le temps de la restitution et du partage avec le groupe. Revue des 5 concepts innovants imaginés pour une plus grande accessibilité :

  • Le frigo intelligent : Stéphanie Vieillefault, de l’association Handicapzéro nous expose le concept imaginé avec son groupe : Pour régler la question des dates de péremption inaccessibles pour les personnes malvoyantes et non-voyantes, nous avons imaginé un petit boîtier qui viendrait s’installer sur le frigo et qui puisse être dirigé vocalement. En rentrant des courses, au moment de remplir son frigo, le boîtier offre la possibilité d’identifier les produits par un code barre. Une personne accompagnant le malvoyant enregistre vocalement la date de péremption du produit associé. Un simple scan génère alors une étiquette que l’on colle sur le produit et qui contient dans son code barre l’information sur la date de péremption. Pour savoir ce que vous devez manger cette semaine ? Facile : vous scanner l’étiquette et le boîtier vous dit si votre produit se périme bientôt.
  • L’interphone accessible : Tcherno Baldé, fondateur de Job2Day, poursuit : Pour l’interphone nous avons pensé à une application iPhone qui permettrait de faire de la reconnaissance vocale. Lorsque que l’on arrive devant un interphone, on lance l’application. Cette dernière détecte le son de la personne de l’autre côté de l’interphone. Je n’ai alors qu’à appuyer sur un bouton, qui prononcera : c’est Tcherno, et j’aurai juste à pousser la porte et à rentrer.
  • Une neufbox de SFR encore plus intelligente : Jérôme Adam nous rapporte le résultat des échanges qu’il a eu avec son groupe autour de la problématique de l’accessibilité de la neufbox et des contenus. On a réfléchi sur l’ergonomie de la box et de la télécommande puis sur l’accès aux contenus. Pour la télécommande, on a dit qu’il serait bien d’intégrer un mode apprentissage : j’appuie sur une touche et ça me permet de savoir à quoi toutes les touches correspondent. Nous avons évoqué la prise en main à distance, pour diagnostiquer un problème. Ensuite, concernant les contenus nous avons beaucoup parlé de la vocalisation des différents menus, de l’idée de pouvoir interagir avec sa box et son téléviseur grâce à la voix. L’idée phare était la vocalisation des contenus et/ou la reconnaissance vocale.
  • « Info-incident » : Valérie Prat, responsable coordination développement durable : Nous avons imaginé une application qui pourrait être développée avec la RATP ou la SNCF, qui est « info incident ». Je me signale dans tel TGV, RER, et dès qu’il y a un incident l’information arrive sur mon mobile
  • Info trafic accessible : 5ème et dernier concept exposé par Jérémie Boroy : « Nous pourrions créer une application qui peut servir, quand on est dans sa voiture, sur l’autoroute, pour obtenir les informations sur le trafic. Lorsque l’on est sourd, on n’a pas accès aux informations diffusées par la radio. Avec cette application, on pourrait être géolocalisé et recevoir ces informations, c’est quelque chose qui est possible et qui pourrait peut-être démarrer bientôt. »

L’atelier prend fin et tout le monde s’accorde à dire que c’était décidemment trop court. Les différents représentants de SFR repartent avec de nouvelles perspectives et pleins d’idées. Le mot de la fin : on remet ça quand vous voulez !

Prochain rendez-vous ce soir pour la conférence SFR PLAYER : « Objets connectés : ces start-uppers qui réenchantent notre vie quotidienne ». 
L'ensemble des conférences SFR PLAYER sont accessibles : traduction en langue des signes et sous-titrages.
Débats à suivre en direct sur sfr.com