Rencontre avec Jean-Louis SERENI, Directeur adjoint d’Arc-en-ciel, institut spécialisé pour les jeunes déficients visuels.

Le 26 / 03 / 11 | Posté par admin
Rencontre avec Jean-Louis SERENI, Directeur adjoint d’Arc-en-ciel, institut spécialisé pour les jeunes déficients visuels.

Rencontre avec Jean-Louis SERENI, Directeur adjoint d’Arc-en-ciel, institut spécialisé pour les jeunes déficients visuels.

Arc-en-ciel, qu'est-ce que c'est?

C'est un institut crée en 1858, pour jeunes déficients visuels de 0 à 21 ans, basé à Marseille, et affilié à l'association IRSAM, Institut Régional des Sourds et Aveugles de Marseille.

L'Arc-en ciel accueille 240 jeunes mal-voyants ou non voyants, scolarisés en milieu ordinaire ou suivis dans l'établissement, en internat ou en demi-pension.

 

Qu'apporte l'Arc-en-ciel aux jeunes atteints de déficience visuelle dans leur vie quotidienne?

L'objectif principal d'Arc-en-ciel est d'amener les jeunes déficients visuels vers une autonomie maximum et un choix de vie adulte en fonction de leur handicap et de leurs compétences. La prise en charge est globale avec suivi médical, psychologique, éducatif, pédagogique, social, rééducatif, le tout étant adapté à la déficience visuelle. Certaines rééducations ou apprentissages sont spécifiques : le braille, la locomotion (canne blanche), les AVJ (Autonomie des activités de la Vie Journalière)...

 

Vous venez en aide aux enfants atteints de cécité dès le plus jeune âge. Quels sont les enseignements spécifiques qui sont dispensés?

Il est essentiel pour chaque jeune d'apprendre à se repérer dans l'espace, à avoir des outils adaptés (copies agrandies, maîtrise du Braille, instruments de mesures adaptés, outil informatique en braille, logiciel agrandisseur ou encore machine à lire....), d'être ordonné, d'avoir une bonne mémoire. Pour les jeunes avec des handicaps associés, on travaille l'éveil des sens, la relation à l'autre, la communication,  avec des orientations vers des structures protégées telles que les ESAT (Établissement et service d'Aide par le Travail), les Foyers ou les MAS (Maison d'Accueil Spécialisée)

 

Plus généralement, Marseille est-elle une ville adaptée à ce genre de handicap?

Malheureusement pas encore tout à fait, il reste de nombreux détails pratiques à améliorer pour faciliter les déplacements des personnes handicapées, notamment sur les éléments sonores.

 

Pour plus d'infos :

Voir le site : www.irsam.asso.fr

ZOOM SUR


RSE 2013

ALLER PLUS LOIN

ARPEJEH

Passeport Avenir